ORCHI-EPIDIDYMITE AIGUE
 
 

EPIDEMIOLOGIE *

PHYSIOPATHOLOGIE *

ANATOMO-PATHOLOGIE *

DIAGNOSTIC *

LE DIAGNOSTIC SE POSE DEVANT: *

LE DIAGNOSTIC REPOSE SUR: *

LE DIAGNOSTIC IMPOSE: D'éliminer (diagnostic différentiel) *

LE DIAGNOSTIC IMPOSE: D'en rechercher la cause (étiologie) *

LE DIAGNOSTIC IMPOSE: D'apprécier le retentissement de la maladie *
 

EVOLUTION / COMPLICATIONS *

TRAITEMENT *

SUIVI *


EPIDEMIOLOGIE

Infection aiguë de l'épididyme
Adulte jeune
Infection fréquente
 
 

PHYSIOPATHOLOGIE

Deux voies de contamination
    Rétrograde à partir de l'urèthre prostatique
     Parfois secondaire à une uréthrite, une prostatite
        Germes urinaires (bacilles gram négatif) è urines troubles
        Germes sexuellement transmissibles (IST) è écoulement uréthral urines limpides avec filaments

    Hématogène
     Orchite ourlienne (virale)
 
 

ANATOMO-PATHOLOGIE

Oedème
Inflammation
Abcédation
Fibrose
 
 

DIAGNOSTIC

LE DIAGNOSTIC SE POSE DEVANT:
 

Signes fonctionnels

Bourse aiguë
    Douleurs scrotales aiguës
    Début progressif
    Irradiant le long du cordon
    Soulagées par le repos

Chaude = fébrile (39 - 40°, septicémie)

Parfois associées
    A des troubles mictionnels aigus irritatifs
    A une uréthrite (écoulement)
 
 

Complications

Abcédation
Fistulisation cutanée
 
 

LE DIAGNOSTIC REPOSE SUR:
 

Examen clinique

Grosse bourse chaude aiguë
    Epididyme épaissi, cartonné, douloureux, inflammatoire
    Déférentite parfois associée (cordon infiltré, douloureux)
    La suspension soulage la douleur
    Une hydrocèle réactionnelle peut masquer ces signes

Signes associés
    Des urines troubles, une bandelette positive
    L'examen du méat recherche un écoulement uréthral
    Le toucher rectal recherche une prostatite associée
 
 

Examens complémentaires

ECBU (+++): leucocytes altérés  ≥ 104 /ml (ou 10 /mm3). Bactériurie > 104 /ml, et identifie le germe

Ou prélèvement uréthral (si écoulement)

Echographie des bourses
    S'impose en cas :
        D'hydrocèle réactionnelle
        De suspicion d'abcédation.
 
 
 

LE DIAGNOSTIC IMPOSE: D'éliminer (diagnostic différentiel)
 

Les autres causes de bourses aiguës

La torsion du testicule
    Urgence chirurgicale
     Fréquente
    Apyrétique, urines limpides
    Exploration chirurgicale en cas de doute diagnostique (+++)

L'hémorragie intra-tumorale du cancer du testicule
    Rare
    Apyrétique, sémiologie différente, intérêt de l'échographie en cas de doute.
 
 
 
 

LE DIAGNOSTIC IMPOSE: D'en rechercher la cause (étiologie)

Orienté par l'enquête bactériologique
    Germe urinaire
        Recherche uropathie obstructive du bas appareil, un résidu
           Débitmétrie, échographie post-mictionnelle
           Voire UIV avec clichés mictionnels

    IST
        Rechercher les partenaires
 
 
 

LE DIAGNOSTIC IMPOSE: D'apprécier le retentissement de la maladie

Eliminer une abcédation testiculaire qui modifie le pronostic (fonte purulente, avec destruction du testicule).
 
 
 

EVOLUTION / COMPLICATIONS

Mal traitée risque
    De fonte purulente du testicule
    De fibrose du canal épididymaire => stérilité (chlamydiae)

Bien traitée favorable
 
 
 

TRAITEMENT

Méthodes

Germe urinaire
    Infection compliquée
            Fluoroquinolone ou céphalosporine +/-  Aminosides 1 à 3 jours si forme grave
            Traitement ambulatoire, sauf si rétention d'urine ou signes généraux
            Adapté à la 48 ème heure à l'antibiogramme
            Relais per os monothérapie 2 à 3 semaines

IST
    Traiter les partenaires en fonction du germe
    Rapports protégés (préservatifs)

SUIVI

Maladie (effet thérapeutique)

 

Aspect local : le caractère inflammatoire de l'épididyme met souvent plusieurs semaines avant de disparaître. Il persiste parfois un noyau séquellaire, le plus souvent de la queue de l'épididyme.
Température qui décroche en 3 jours
ECBU, CRP 10 jours après l'arrêt du traitement

Si uropathie, ou ECBU de contrôle positif, avis urologique